Nosdossiers

pavot

Pavot

Description

Le pavot retrouvé en cuisine sous forme de graines est aussi appelé pavot somnifère (Papaver somniferum) ou pavot des jardins. Il appartient à la famille des Papavéracées comme le coquelicot ou le pavot à opium. Cette plante de haute taille donne des fleurs blanches, roses ou lilas. Elle pousse principalement au Moyen-Orient. Cette petite graine oléagineuse se caractérise par sa couleur bleue à noire selon les variétés. En Inde, il existe aussi une variété de couleur jaune. Mais le pavot bleu de l'Himalaya reste le plus couramment utilisé en Europe. Sa saveur se rapproche de celle de la noisette et du pignon de pin. Son goût est plus prononcé lors de la cuisson. Elle est très répandue partout dans le monde, souvent employée en boulangerie et pâtisserie ou encore pour garnir les biscuits apéritifs.

Un peu d'histoire...

Utilisé depuis des millénaires, le pavot est une ancienne plante qui daterait de 5 000 ans avant J-C. Les égyptiens le maniaient lors de certaines cérémonies spirituelles. Quant aux Romains, ils s’en servaient pour ses vertus curatives. Son nom proviendrait de l’ancien français "papa" qui correspondait au Moyen-Âge à la bouillie servie aux enfants le soir. Du suc de pavot y été souvent ajouté pour aider à les endormir. Il était ainsi exploité en médecine occidentale à partir du XVIIème siècle pour ses propriétés apaisantes et sédatives, d’où son nom de pavot somnifère. Au 19e siècle, les Chinois et certains écrivains en Europe consomment plus cette plante comme stupéfiant.

Comment utiliser le pavot ?

Le pavot est généralement utilisé dans les recettes de pains spéciaux ou de biscuits. Les graines servent souvent à agrémenter les salades composées (crudités, pâtes…) et les sandwichs. Mais elles peuvent aussi se marier à certaines viandes, poissons (saumon), plats mijotés et au curry. 

Atouts nutritionnels

Comme de nombreuses graines, le pavot est concentré en lipides, notamment en acides gras insaturés (oméga 3, 6 et 9). Elles représentent aussi un apport en fibres (14 g pour 100 g en moyenne) et sont réputées pour leur richesse en calcium (plus de 1400 mg de calcium pour 100 g).  

Elles renferment une teneur intéressante en magnésium, fer, manganèse, phosphore, et zinc.